souscription pour l'album GAO

Soutenez Éric Fraj pour la parution de l’album Gao

« GAO » fut créé en 2008, fruit de mon désir et de la volonté de l’ami Michel Pintenet, directeur de « L’Estive », la Scène Nationale de Foix et de l’Ariège. Il a connu le succès à chaque représentation. Sans doute grâce à ses qualités musicales et vocales, mais aussi parce qu’il modelait à travers son chant et ses paroles – et par l’évocation de la ville de Gao – une Afrique subjective, onirique, née de ce qu’il me restait de souvenirs lointains de cette ville du Mali de mon enfance et de savoirs plus récents. Toutes ses chansons évoquent un monde africain, d’une adresse au fleuve Niger (Djoliba) au récit de la noyade en Méditerranée d’une jeune femme voulant rejoindre l’Europe (Evlín), en passant par un hommage aux pêcheurs du fleuve (Pescadores), aux Touaregs du Nord du pays (Saludada ai Tamacheqs), ou le rappel de l’infini combat de la personne noire pour sa liberté et sa dignité (Però quant de temps ?), ou encore le souvenir attendri de mes compagnons de jeu, le questionnement sur les secrets d’existence que cet ailleurs m’a peut-être confiés, sur une parole que mon ici et maintenant hexagonal ne peut sans doute pas me dire. Onze ans après cette création, il était temps d’enregistrer, avec la complicité des éditions Tròba Vox, ces 18 chansons dont la pluralité musicale et linguistique fait sens (j’y chante en occitan, mais aussi en espagnol, catalan et français). Pour qu’elles ne soient pas effacées à jamais, et parce que cet ensemble de chansons dit quelque chose, interroge, ouvre un espace poétique (outre mes textes, j’y chante des poètes choisis pour leur ouverture à l’univers : Dominique Decomps, Roland Pécout, Jean Rigouste, Jean-Louis Baradat). Et aussi parce que, loin de l’épure initiale (une voix, un piano), ce nouveau CD est l’occasion d’une nouvelle création musicale et vocale, d’une nouvelle aventure collective, grâce aux beaux arrangements de Michel Josserand et au talent de musiciens hors pair : Jean-Luc Amestoy (accordéon), Serge Lopez (guitare), Mingo (piano), Gert Kilian (percussions africaines), Clairveau Ramsamy (basse), Emmanuelle Oppeel (violoncelle), Laurent Guitton (tuba), Morgan Astruc (guitare), Hervé Chiquet (percussions), Jean-Paul Raffit (guitare électrique), j’en passe et des meilleurs…  Nous avons voulu que toute la matière sonore de ce CD exprime la pluralité de la vie et la vision du monde que nous faisons nôtre avec Miquel Torga : « L’universel, c’est le local moins les murs » …

Cliquez pour afficher le bulletin de souscription

0 27