RdV… parce que la vie, bonne fille, n’a cessé de me prendre d’insoupçonnés et multiples rendez-vous.

RdV. Et que ce n’est sans doute pas fini !

En 60 ans de vie, dont 45 de chanson, j’en ai vécu des rendez-vous ! Des beaux, des durs, des tendres, des improbables, des courts, des longs, des publics et des privés, des officiels et des clandestins, des sérieux et des fous, bref : des rendez-vous de toutes sortes avec des personnes, des lieux, des situations, des mots et des notes, des discours et des mélodies, comme avec une longue suite de surprises et de cadeaux renouvelés…

Certains de ces rendez-vous m’ont marqué plus que d’autres, construit plus que d’autres. D’Atahualpa Yupanqui à Colette Magny, de Lluís Llach à Jacques Bertin, de Claude Marti au Mej Trio, de Gilles Servat à Djamel Allam (et j’en passe des tout aussi forts, et des plus connus !), tous ces rendez-vous vivent encore en moi et me font vivre. Dès lors, comment ne pas vouloir les partager ? Comment ne pas en dire la joie, mais aussi ce que je leur dois, mais encore qui je suis – et ce que je sais – à travers eux, grâce à eux ?

RdV est le plus intime de mes spectacles

et sans doute le plus universel : en paroles et musiques, accompagné par de jeunes talents de maintenant, j’y évoque toutes ces rencontres passées mais non abolies, toutes ces figures particulières de notre plurielle humanité qui, par la seule force de leur art, par leur seule manière d’être, continuent d’éclairer et nourrir mon présent, notre présent. Car, par la mienne, leurs voix – connues ou moins connues – nous parlent de notre actualité, de notre humaine condition, de ses vérités d’existence, de ses rêves et cauchemars…

RdV n’a rien d’un prurit nostalgique. Pluralité des styles, des langues et des inspirations, pluralité des mondes : ce texte de ma vie n’est qu’un prétexte à création et recréation, à invention. Quel plus bel hommage pouvais-je rendre à celles et ceux qui m’ont, qui nous ont, tant donné ?

signature

 

°    •    °

RdV est un nouveau spectacle en cours de préparation :

Eric Fraj : voix, auteur, compositeur

Guillaume Lopez : voix, flûtes, compositeur, direction artistique

Morgan Astruc : guitares, compositeur

Cyrille Brotto : accordéon, violon, sampler, compositeur

Simon Portefaix : percussions, compositeur

Louis Navarro : contrebasse, compositeur

Nicolas Panek : son

Maxime Lopez : régie

Rendez-vous en 2017 !

°    •    °

Vidéos en exclusivité :

Reportage France 3 Midi-Pyrénées

Botelha a la mar

Balada dels dires menuts